De l’apprentissage du vivre ensemble à la bien-traitance scolaire, il n’y a qu’un pas…

oujda-819342-oAlors que la campagne contre le harcèlement à l’école débute cette semaine, il serait bon de mettre en avant les méthodes et outils pédagogiques qui, depuis plus d’un siècle, contribuent à faire de l’école un lieu d’apprentissage du vivre-ensemble et à favoriser ce que l’on commence à oser  nommer au grand jour bien-traitance scolaire. Qu’il s’agisse  des instances de parole comme la causette ou le quoi d’neuf du matin, indispensables pour apprendre à s’exprimer par la parole mais aussi à écouter en respectant la parole de l’autre, des conseils de classe hebdomadaires qui permettent d’instaurer une vie démocratique à l’école, ou d’outils de règlements des conflits comme les messages clairs ou la médiation par les pairs, ils participent à installer un cadre sécurisant au sein duquel enfants et adultes partagent confiance et respect de l’autre.

Certes, ils sont utilisés le plus souvent dans des écoles privées « nouvelles », « alternatives », dites « expérimentales » lorsqu’elles sont publiques, bref qui n’attirent pas forcément l’attention de l’école avec un grand E, mais il serait temps d’aller s’en inspirer…  L’apprentissage du vivre ensemble, c’est dès la 1ère année de maternelle qu’il doit être pensé, et des outils simples et peu couteux à mettre en place existent, alors qu’attend-on ?

photo licence cc http://creativecommons.org/licenses/by/2.5/


fabienne serina-karsky

Docteur en sciences de l’éducation
Directrice de recherches chez Linc-Learn in context

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedInPinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *