Archives par mot-clé : Ecole de l’Ermitage

Le mouvement de l’Education nouvelle : naissance

Le mouvement de l’Education nouvelle naît aux alentours de 1900. Les premières écoles actives, telle Abbotsholme en Angleterre en 1889, l’Ecole des Roches en France, en 1899, participent d’un mouvement protéiforme de l’Education nouvelle, au sein duquel vont se côtoyer des personnalités venant d’horizons divers et variés.

Parmi les personnalités engagées dans l’Education nouvelle se trouvent des médecins, qui adaptent leurs découvertes sur l’enfant à l’école. C’est le cas d’Ovide Decroly en Belgique qui s’intéresse aux enfants déficients intellectuels et ouvre le premier noyau de son Institut dans sa maison près de Bruxelles, en 1901, avant de fonder l’Ecole de l’Ermitage dès 1907, ou encore de Maria Montessori en Italie, dont la première Casa dei bambini ouvre à Rome en 1907 pour les enfants d’enfants d’âge préscolaire.

Des psychologues également participent à construire l’édifice de l’Education nouvelle. Claparède à Genève, créateur de l’Institut Jean-Jacques Rousseau en 1912, (que rejoindra par la suite Piaget), Wallon en France, souhaitent mettre leurs découvertes scientifiques au service d’une l’école réformée.

Les pédagogues bien sûr, plus praticiens, apportent leur contribution à l’Education nouvelle. En France Cousinet débute sa carrière d’instituteur, puis d’inspecteur primaire, dès 1903, et Freinet participe d’une façon empirique à établir une nouvelle éducation, tout en gardant une attitude ambigüe envers le mouvement.

fabienne serina-karsky

Docteur en sciences de l’éducation
Directrice de recherches chez Linc-Learn in context

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedInPinterest