Archives par mot-clé : enseignants

Contexte scientifique

La recherche envisagée intervient dans un contexte de questionnement au niveau national sur la formation des enseignants et s’inscrit dans le courant de recherches portant sur les pratiques éducatrices innovantes. Citons l’analyse et l’évaluation de la pédagogie Freinet dans une école en milieu populaire menées par l’équipe de recherche THÉODILE (Université de Lille 3), qui montre les effets positifs, au-delà des milieux favorisés, de ce mode de travail, et pose la question de la difficulté d’une transférabilité globale et massive au vu notamment de la question de la formation des enseignants (Reuter, 2007).

La thèse de Rebecca Shankland sur l’adaptation à l’enseignement supérieur des jeunes ayant suivi leur scolarité dans une école nouvelle qui pose le problème d’une formation des enseignants ne permettant pas de « comprendre les mécanismes de l’apprentissage » de façon à « apprendre à l’enfant à acquérir lui-même un savoir » (2007, p.25).

L’ouvrage de Marie-Laure Viaud qui explore les collèges et lycées différents se référant aux pédagogies nouvelles, actives et coopératives, et montre en quoi ils pourraient être un modèle pour l’école de demain (Viaud, 2005).

Ce courant de recherches a aussi des représentants à l’étranger, comme en Suisse avec les recherches menées en lien avec la Maison des petits, école publique du canton de Genève rattachée à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation depuis 1932, faisant l’objet d’un contrat bipartite portant sur la recherche et la formation entre l’Université de Genève et la Direction de l’enseignement primaire (Perregaux, Rieben
et Magnin, 1996).

Les praticiens des écoles nouvelles contribuent eux-mêmes à ce courant en rendant compte de leurs expériences (voir l’Ecole nouvelle d’Antony, Rist, 1983 ; l’école de la Prairie, Collet, Lauze , Royer et de Vals, 1986 ; l’Ecole en couleurs, Mahillon, 2003 ; l’école de La Source, Houlon-Trémolières, Cibois, 2007).

Parallèlement, les écoles nouvelles contemporaines sont l’objet d’une mise en perspective historique à travers une série de travaux relatifs à l’histoire de l’Education nouvelle (Duval, 2009 ; Savoye, 2004 ; Gutierrez, 2008).

Cet ensemble constitue un étayage conséquent à notre propre recherche qui présente la double originalité d’être centrée sur la formation des enseignants et du personnel éducatif comme clé des écoles nouvelles et de procéder selon une logique de recherche-action collaborative.

fabienne serina-karsky

Docteur en sciences de l’éducation
Directrice de recherches chez Linc-Learn in context

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedInPinterest