Mélanie Klein (1882-1960)

Mélanie Klein s’intéresse également à la psychanalyse d’enfants, au sein de laquelle elle introduit une technique inédite : le jeu, lieu selon elle de l’expression des fantasmes de manière directe, ce qui la met en désaccord avec Anna Freud qui les considère plus comme un compromis à visée adaptative. Elle remanie la théorie duelle des pulsions de Freud, et étend les concepts de sa théorie jusqu’à la naissance de l’enfant.

fabienne serina-karsky

Docteur en sciences de l'éducation Directrice de recherches chez Linc-Learn in context

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedInPinterest


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.