L’éducation nouvelle de l’après-guerre

<p>ecolelasource.org</p>

L’éducation nouvelle s’incarne dans des écoles nouvelles qui fleurissent après la guerre en France, qu’il s’agisse de l’Ecole Decroly, La Source, l’Ecole du Père Castor, l’Ecole nouvelle de Boulogne… A leurs côtés naissent des « maisons d’enfants » répondant à de nouveaux besoins éducatifs après la guerre et ses ravages, au sein desquelles les principes de l’Education nouvelle sont utilisés (Savoye, 2004). Ce renouveau de l’Education nouvelle est accentué par le ralliement d’une partie de l’administration de l’Education nationale et de ses enseignants dans l’expérience des « classes nouvelles » menée dans le secondaire dès 1946 à l’initiative de Gustave Monod, tout d’abord dans les classes de sixième, puis étendue aux classes de 5e, 4e et 3e.  Les effectifs sont limités à 25 élèves par classe, les professeurs travaillent en équipe et sont incités à mettre en oeuvre une pédagogie active, l’étude du milieu est privilégiée (Savoye, 2010). L’expérience prend fin avec la retraite forcée de G.Monod en 1952. Cet impact se traduit également avec les nouveaux centres psycho-pédagogiques, dont la première structure, au sein du lycée Claude Bernard, est menée par Georges Mauco et André Berge, et reprend à l’Education nouvelle le principe d’une éducation dont l’enfant serait le centre.

Savoye A. (2004). « L’Éducation nouvelle en France : de son irrésistible ascension à son impossible pérennisation (1944-1970) ». In Ohayon A., Ottavi D., Savoye A. (éd.). In L’éducation nouvelle, histoire, présence et devenir. Berne : Peter Lang. p. 235-269.

Savoye A. (2010). « Langevin et l’expérience des Classes nouvelles, une préfiguration de la Réforme de l’enseignement ». In Gutierrez L., Kounelis C. (dir.), Paul Langevin et la réforme de l’enseignement. Grenoble : Presses universitaires de Grenoble. p. 107-120.

fabienne serina-karsky

Docteur en sciences de l'éducation Directrice de recherches chez Linc-Learn in context

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedInPinterest


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.