Les droits de l’enfant

Considéré en tant qu’individu à part entière et non plus comme un adulte en miniature, l’enfant bénéficie, dans l’exercice de ses droits, d’un statut fondé sur le principe d’irresponsabilité du mineur et réglé par le principe de la représentation. Il est protégé par la Convention internationale des droits de l’enfant1, adoptée par l’ONU le 20 novembre 1989, et ratifiée par 192 pays2 dont la France le 26 janvier 1990. En référence à la Déclaration des droits de l’enfant3 il est rappelé dans son préambule que « l’enfant, en raison de son manque de maturité physique et intellectuelle, a besoin d’une protection spéciale et de soins spéciaux, notamment d’une protection juridique appropriée, avant, comme après la naissance ».

En outre, la Convention des droits de l’enfant fait obligation de prendre en compte le droit de l’enfant au respect et à la dignité. Enfin, elle affirme le droit de l’enfant d’exprimer son opinion et de voir cette opinion prise en considération (art.7), ainsi que le droit à une discipline scolaire respectant la dignité de l’enfant en tant qu’être humain (art.15).

1texte intégral : http://www.droitsenfant.com/cide.htm

2les deux pays ne l’ayant pas ratifiée sont les Etats Unis et la Somalie

3La Déclaration des droits de l’enfant a été proclamée par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies le 20 novembre 1959 dans sa résolution 1387(XIV)

fabienne serina-karsky

Docteur en sciences de l'éducation Directrice de recherches chez Linc-Learn in context

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedInPinterest


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.